L’Agility


C’est d'Angleterre que nous est venue cette discipline dans les années 80.
C'est une activité ludique comprenant deux types d'épreuves :

- L'une s'appelle AGILITY. Celle-ci comprend différents types d'obstacles : des sauts (haie, pneu, saut en longueur, mur), des obstacles à zones (passerelle, palissade, balançoire, table) et des obstacles de passage (tunnel souple dit "chaussette", tunnel rigide, slalom). Sur les obstacles à zone, le chien doit obligatoirement mettre au minimum une patte dans les zones de montée comme de descente, le chien doit rester 5 secondes sur la table.
- L'autre s'appelle JUMPING, qui est essentiellement composé d'obstacles de sauts, tunnels et d'un slalom.

Le tracé des épreuves est laissé à l'imagination du juge, officiant lors des concours, qui s'appuie sur un règlement international.
A l'occasion d'un concours, l'équipe "Maitre-Chien" doit mettre en évidence la qualité d'exécution des différents obstacles, la complicité qui règne entre le conducteur et son chien.  La vitesse n'est pas la priorité dans le parcours, mais sa qualité d'exécution. A chronomètre égal, l'équipe qui aura réalisée le parcours avec le moins de fautes et de refus sera classée devant.

Il existe 4 catégories de chiens selon leur taille au garrot et leur vélocité.
En fonction de ces différentes catégories le juge règlera la hauteur des sauts correspondant à la catégorie. Il adaptera également la vitesse d'évolution pour chacune d'elle. L'âge minimum du chien pour participer à une compétition est de 18 mois.

Les groupes

 Au club canin de la Tour d’Ariège, les agilitistes se divisent en 3 groupes :

  • Les débutants/chiots
    Ils doivent découvrir les obstacles et apprendre à les enchaîner. Le cours pour débutants est ouvert à tous les chiens quelque soit leur niveau. Il peut y avoir des restrictions en fonction de l'état de la croissance du chien.
    Samedi : 10.30
  • Les intermédiaires
    Ils apprennent les enchaînements plus compliqués et plus longs. Le passage de débutant à intermédiaire se fait sur avis des éducateurs d'agility :
    • le chien doit être capable de passer correctement tous les obstacles (sauf slalom)
    • l'équipe doit être régulièrement capable d'enchaîner un certain nombre d'obstacles
    • les bases de l'éducation doivent être acquis (assis, rappel, pas bouger) et les éducateurs d'obéissance doivent avoir donné un avis favorable
    • les cours doivent être suivis régulièrement et l'équipe doit montrer sa volonté de progresser
    • le maître doit être capable de maîtriser son chien et avoir un bon contact avec son animal
    A noter que si le couple régresse ou s'il est absent trop longtemps, les éducateurs peuvent décider de repasser l'équipe dans le groupe des débutants.
    Vendredi : 18.00
  • Les confirmés
    Ils cherchent ou qui ont le niveau pour sortir en concours. Les conditions d'entraînement peuvent être plus dures : parcours longs et complexes, simulation de concours... Le passage de intermédiaire à confirmé se fait sur avis des éducateurs d'agility :
    • le chien doit être capable de passer correctement tous les obstacles
    • les cours doivent être suivis régulièrement et l'équipe doit montrer sa volonté de pratiquer la discipline de façon plus poussée, voire de faire des concours
    • l'équipe sera évaluée sur plusieurs parcours tests par les éducateurs d'agility
    A noter que si le couple régresse ou s'il est absent trop longtemps, les éducateurs peuvent décider de repasser l'équipe dans le groupe des intermédiaires.
    Mercredi : 18.30 et Dimanche : 9.30

Les séances

  • Samedi : 10.30 – 11.30
    Ce cours est destiné aux débutants et aux chiots. Il a lieu après le cours d’éducation.
  • Vendredi : 18.00 – 20.00
    Ce cours est destiné aux intermédiaires. Il a lieu en parallèle du cours d’éducation. (C'est pour cela qu'un avis sera demandé aux éducateurs d'obéissance avant acceptation dans ce groupe.)
  • Mercredi : 18.30 – 19.45
    Ce cours s’adresse aux confirmés.
  • Dimanche : 9.30 – 12.30
    Ce cours s’adresse aux confirmés.

Remarques

  • Pour ne pas perturber les cours et éviter de prendre trop de retard, toute personne arrivant après le repérage du parcours en cours devra attendre le repérage du prochain parcours pour accéder au terrain.
  • La participation des chiens à un cours est soumise à l’appréciation des éducateurs. Le niveau du chien sera donc défini par les éducateurs.
  • L’accès au terrain d’agility ne peut se faire que lors des cours et en présence d’un éducateur.
  • La mise en place et le rangement des agrès sont à la charge de tous les participants.
  • En cas de mauvais temps, le cours peut être annulé sans préavis. Les agilitistes peuvent contacter les éducateurs pour savoir si un cours est maintenu ou non.

Les obstacles

Les haies
Le chien doit sauter un obstacle de 1,2 m de large et haut de 35, 45 ou 60cm.
La table
Le chien doit monter sur une plateforme de 0,90 x 0,90 m à 1,20 x 1,20m, et haut de 35 ou 50cm. Il doit y rester 5 secondes.
La passerelle
Le chien doit franchir une passerelle d'au moins 1,20 m de haut et large de 30cm. Il doit marquer les zones de montée et de descente.
La balançoire
Le chien doit monter sur une balançoire de 30 cm de large et longue d'au moins 3,65 m. Il doit marquer les zones de montée et descente et ne doit pas descendre de l'obstacle avant qu'il n'ait fini de basculer.
La palissade
Le chien doit franchir une palissade composée de deux éléments formant un A, d'une largeur d'au moins 0,90m et dont le le sommet est à 1,70m du sol. Il doit marquer les zones de montée et de descente.
Le slalom
Le chien doit slalomer entre 8 à 12 poteaux, espacés de 60cm. C'est son épaule gauche qui doit entrer en premier dans le slalom.


Le tunnel
Le chien doit passer dans un tunnel de 60 cm de diamètre et long de 3 à 6 mètres. Le tunnel pourra former une ou plusieurs courbes.
La chaussette
Le chien doit traverser une chaussette, dont l'entrée est rigide et longue de 90cm, et la manche est souple et longue d'au moins 2,5m. Le chien ne distingue donc pas la sortie avant d'y être effectivement arrivé.
Le pneu
Le chien doit sauter à l'intérieur d'un pneu d'au moins 38cm de diamètre, suspendu à 45, 55 ou 80cm du sol.


Le saut en longueur
Le chien doit sauter par dessus des éléments ascendants (2 à 5) écartés les uns des autres afin d'obtenir un saut de 0,40 m à 1,50 m.