Recherche Utilitaire


Parmi les disciplines reconnues par la Société Centrale Canine et pour lesquelles sont organisés des concours ou des épreuves, il existe la Recherche Utilitaire.

La RU créée en 1984 par Mr Pierre ROBY est reconnue comme discipline de travail par la Société Centrale Canine en 1986. Il n' y a pas de concours de RU mais des épreuves de RU. Le juge donne à l'équipe des critères de qualification qui sont attribués selon le résultat de la recherche. Le but de l'équipe est de progresser dans les niveaux et qualifications.

La pratique de la Recherche Utilitaire est commandée par deux objectifs principaux :

L'utilisation des capacités olfactives des chiens dans toutes les conditions topographiques, météorologiques, et temporelles.

L'utilisation des capacités physiques dont l’aboutissement se situe dans l’atteinte de la réussite de l’équipe « maître-chien » face aux tracés auxquels elle se trouve confrontée.

Inspirée à l’origine par le pistage opérationnel des Administrations Police, Gendarmerie ou Pompiers, la Recherche Utilitaire trouve sa noblesse dans la capacité de l’équipe à comprendre et gérer ensemble les situations rencontrées au cours du travail de recherche de la personne disparue.

La Recherche Utilitaire est fondamentalement une discipline « tout-terrain » dans laquelle la routine et les stéréotypes n’ont pas leur place. Contrairement à la majorité des activités canines, en RU il est impossible de « mécaniser » un chien, il n’est pas aux ordres de son maître. Il est important voir primordial de lui laisser tout son sens de l’initiative. Il est le seul à être en capacité pour suivre le parcours. Le maitre doit donc lui faire entièrement confiance. Mais pour autant, le rôle d'accompagnant n’est pas négligeable dès que l'on monte en niveau ou classe : toute la subtilité réside à apprendre à « lire » son chien afin de pouvoir l’aider quand il en a besoin. Un chien tout au long de sa recherche donne des indications. Il peut par exemple donner un coup de nez vers la droite lors d'un changement de direction du poseur. Il aura détecter à ce moment-là des odeurs intéressantes pour sa recherche vers la droite, mais il peut se laisser embarquer par des odeurs balayées par le vent vers la gauche. Un bon maître aura noté le coup de nez et sera capable de voir que son chien s’engage sur un faux parcours d'après son allure, son attitude,... Si celui-ci persiste et ne se relève pas tout seul, il devra l'aider pour qu’il revienne vers l'endroit où il a changé son comportement de recherche… Toute la subtilité réside dans la compréhension du langage canin. C'est grâce au temps passé ensemble à l'entraînement et aux liens qui se sont créés au fil du temps que le maître connaît parfaitement son chien. Il peut donc déceler les indications que celui-ci montre durant toute la recherche. C’est l’entrainement qui permet à l'équipe de s’exercer à faire face à toutes les difficultés qu’elle est susceptible de rencontrer sur un parcours. Elles sont extrêmement nombreuses puisque la RU se pratique en milieu naturel, sur toutes sortes de terrains, du petit chemin terreux-herbeux de campagne ou sur la place goudronnée d'un village.

Cette discipline est ouverte à tous les chiens. Il n'y a pas de races de chiens non adaptés à cette activité. Les chiens doivent néanmoins faire preuve de capacités olfactives naturelles et d'un bon sens du travail. Bien entendu, un minimum de contrôle du chien doit être acquis. Le chien ne doit pas se laisser distraire par l'environnement (promeneurs, voitures, vélos, etc.). Pour ces missions de recherche le chien est parfaitement adapté car ses capacités olfactives sont ultra performantes. Chez le chien, l’olfaction est le premier sens maîtrisé à la naissance et demeure jusqu'à la fin : c'est ce système sensoriel qui restera le plus longtemps en fonction. Le chien a un odorat incroyablement développé dont les possibilités dépassent souvent notre entendement. Un flair exceptionnel qui joue un rôle fondamental dans sa vie et son comportement.

Avec méthode et des entraînements réguliers où le chien est placé dans des situations qui lui permettent de « suivre et trouver » il améliore à chaque fois un peu plus sa faculté discriminante des odeurs. L’avantage de la discipline est que l’on apprend toujours, il faut sans cesse se remettre en questions. C’est la forme d’éducation canine la plus naturelle puisque elle utilise le sens le plus fort et l'instinct le plus puissant chez le chien. On peut commencer, en RU dés l'arrivée du chiot par des petits exercices ludiques d'olfaction, mais on peut aussi mettre en place cet apprentissage avec un chien adulte.

Les épreuves organisées par les clubs sont des parcours tracés par une personne qui joue le rôle du disparu. Cette personne, suivant le niveau de l’épreuve, perd 5 objets personnels, qui peuvent être apparents, cachés ou pendus le long du parcours et se cache au bout. L’équipe maître-chien, selon le niveau du parcours, part avec un refroidissement pouvant aller de 1H30 à 4H00. Les organisateurs connaissent parfaitement le parcours mais l’équipe de recherche l’ignore totalement. Le chien n’a d’autre indice que l’odeur d’un objet ayant été porté par le disparu pendant la pose du parcours et la description après enquête de la zone de départ.

Ces épreuves organisées par les clubs ont pour but de valider le niveau de l'équipe. Il faut au minimum 4 à 5 ans ( voir plus) d’efforts permanents pour accéder à la classe 3. La RU est la forme de pistage la plus difficile et la plus complexe et étant un sport, elle répond à des règles. Il n’est par exemple pas suffisant de retrouver la personne disparue pour valider un parcours lors d'une épreuve, le chien doit avoir aussi trouvé et marqué les objets Perdus.

Les différentes classes de niveau selon le règlement RU.

Le brevet est le premier niveau, celui qui permet d'initier le chien à la RU. Un parcours dans cette catégorie est régi par les règles suivantes :

Longueur du parcours : 700 m Aire de départ : 300 m² Age du parcours : 1h30 Nombre d'objets disséminés : 5 Matériau des objets disséminés : tissu Taille des objets disséminés : supérieure à un mouchoir Position des objets disséminés : au sol et perdus dans le foulement Durée de la recherche : 30min.

Épreuve de RU classe I

Le brevet est le pied à l'étrier de la discipline. La classe I est donc le premier niveau, là où les choses sérieuses commencent. La difficulté se corse, le tracé est plus exigeant et passe par des chemins plus variés. C'est à partir de ce niveau que le poseur peut disposer un objet suspendu à 50cm du sol.

Caractéristiques d'une épreuve de RU de classe I :

Longueur du parcours : 1.1 km Aire de départ : 800 m² Assise verte au maximum, 4 changements de direction , au moins 2 supports. Elle perdra le premier objet à environ 100 mètres de la sortie de l'aire de départ. Age du parcours : 2h Nombre d'objets disséminés : 5 ;matériau des objets disséminés : 3 en tissu, 1 en cuir et 1 en carton Taille des objets disséminés : supérieure à un mouchoir Position des objets disséminés : 4 au sol et perdus dans le foulement, 1 suspendu (50cm du sol) Durée de la recherche : 45min.

Épreuve de RU classe II

La classe II introduit la présence d'objets cachés dans le parcours, ce qui va obliger le chien à être encore plus concentré. L'aire de départ et la longueur du parcours progressent.

Caractéristiques d'une épreuve de RU de classe Il :

Longueur du parcours : 1.5 km Aire de départ : 1500 m² 5 ou 6 changements de direction. 3 ou 4 supports. Elle perdra le premier objet à environ 150 mètres de la sortie de l'aire de départ. Age du parcours : 2h30 Nombre d'objets disséminés : 5 Matériau des objets disséminés : 2 en tissu, 1 en cuir, 1 en carton, 1 en plastique ou bois Taille des objets disséminés : supérieure à un mouchoir Position des objets disséminés : 3 au sol et perdus dans le foulement, 1 suspendu (50cm du sol) et 1 au sol nettement caché Durée de la recherche : 1h. Une marge de 10% supplémentaire peut être accordée.

Épreuve de RU classe III

L'ultime niveau en RU, la classe III apporte quelques difficultés supplémentaires par rapport au niveau précédent. L'âge du parcours est considérablement allongé, la taille de l'aire de départ et la longueur du parcours s'allongent encore.

Caractéristiques d'une épreuve de RU de classe III :

Longueur du parcours : 2 km Aire de départ : 2000 m² 6 à 8 changements de direction. Au moins 4 supports. La personne partira d’une aire de départ, perdra le premier objet à environ 150 mètres de la sortie de l'aire de départ, puis les suivants, répartis sur le tracé. La personne traversera une partie de village, un petit lotissement, ou une partie de zone industrielle, la totalité représentant environ 1/3 du tracé. Age du parcours : 4h Nombre d'objets disséminés : 5 ;matériau des objets disséminés : 2 en tissu, 1 en cuir, 1 en carton, 1 en plastique ou bois Taille des objets disséminés : supérieure à un mouchoir Position des objets disséminés : 2 au sol et perdus dans le foulement, 1 suspendu (50cm) et 2 au sol nettement cachés Durée de la recherche : 1h15. Une marge de 10% supplémentaire peut être accordée.

Afin de se faire une idée plus précise du règlement et obtenir encore plus d'information sur la RU, vous pouvez trouver toutes les informations sur le site officiel de la SCC: Groupe de travail Recherche Utilitaire

La RU est une excellente école d'humilité, de persévérance et de patience pour parvenir à comprendre son chien et ainsi permettre à l'équipe d'arriver au bout du parcours.

N'hésitez pas à vous lancer dans l'aventure de la RU. Le secret de la réussite réside dans le lien qui vous uni avec votre chien, votre capacité à le comprendre parfaitement et surtout l'envie de vous faire plaisir avec lui.

Au club

Des scéances de découvertes / initiation à la RU ont lieu sur rdv le jeudi après midi, le vendredi après midi ou le samedi matin.

Pour pratiquer au club canin de La Tour d'Ariège vous devez contacter Didier Roussel avant ou après les séances d'éducation du samedi matin ou par tél: 06.87.37.18.93